Onglets principaux

Politique

Sénatoriales 2018 : ELECAM se dit prêt pour l’organisation

A quelques semaines de la tenue des élections sénatoriales, Elections Cameroon (ELECAM), l’organe en charge des élections, se dit serein quant à l’organisation efficiente du scrutin sur toute l’étendue du territoire national.
2 lectures aujourd'hui
1,054 vues
02/19/2018 - 18:42
0
Mike Biya
Rédacteur cameroun-online

Au Cameroun, les élections sénatoriales se tiendront ce 25 Mars 2018. Organe en charge des consultations électorales, ELECAM a pour mission d’organiser sereinement le scrutin qui élira 70 des 100 sénateurs de la deuxième législature de la chambre haute du parlement camerounais (30 autres devant être nommés par le Président de la République, conformément à la Constitution). Et les défis sont multiples.

Au sortir de la récente session ordinaire du Conseil électoral d’Elections Cameroon, ce jeudi 15 février 2018, les responsables de l’organe se sont montrés confiants quant aux préparatifs de l’organisation du scrutin.

En attendant l’actualisation des listes du corps électoral constitués des conseillers municipaux, - ceux de la précédente élection en 2013 – au moins 9528 conseillers municipaux sont attendus dans 81 bureaux de vote dans les dix Régions du pays le 25 Mars prochain. Un premier défi logistique à relever.

Mais pour le président du Conseil électoral, Enow Abrahms Egbe, et son équipe, ELECAM sera prêt. L’organisation des premières sénatoriales en 2013 constituant déjà un capital expérience intéressant, assure-t-il. Les moyens matériels et humains à mobiliser étant quasiment les mêmes que 5 ans auparavant.

Concernant la logistique, notamment en ce qui concerne les bulletins de vote, le gros œuvre a déjà été effectué. ELECAM travaille depuis des mois déjà avec ses partenaires, à l’instar de la Société de Presse et d’Edition du Cameroun (SOPECAM), qui a déjà procédé à l’impression d’une bonne partie du matériel électoral, apprend-on.

Sur le plan financier, le Gouvernement accompagne l’organe. Le budget des élections ayant été prévues dans le budget annuel de l’Etat, pas d’inquiétudes à se faire, assure-t-on encore.

Seul bémol, la situation préoccupante dans les Régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, qui demeurent en proie à des séquences de violences sporadiques. Mais là encore, on rassure.

« Les élections se dérouleront partout convenablement sur l’ensemble du territoire national », a affirmé de son côté, Emmanuel René Sadi, Ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation (MINATD), qui accompagne ELECAM dans l’organisation des élections.

« Dans les régions sensibles, des mesures sont prises et nous ferons face à la situation. Nous savons qu’il y a des velléités chez certains de perturber le déroulement de ces élections. Mais nous prendrons toutes les mesures qui s’imposent pour que les choses se passent dans de bonnes conditions », a martelé le Ministre. De quoi rassurer les électeurs de ces régions, quant à leur sécurité, au moment d’aller voter.

Étiquettes: