Onglets principaux

Politique

soft Brexit ou hard Brexit, Theresa May est dans la tourmente.

Par référendum de juin 2016, l’Angleterre signait sa rupture avec l’union européenne. Aujourd’hui le premier Ministre anglais et sa bande tergiversent sur les modalités de cette rupture.
1 lectures aujourd'hui
1,389 vues
01/17/2017 - 10:27
0
Tobie-Rodrigue Atangana
Journaliste
soft Brexit ou hard Brexit, Theresa May est dans la tourmente.

Le contexte historique des relations internationales fait perdre toute rationalité à la politique anglaise et donne une douche froide en temps d’hivers au premier Ministre britannique face à une décision par elle-même prise et dont les conséquences semblent désormais contrarier avec les prévisions mises à l’escompte de celle-ci. «  Soft brexit » ou «  hard brexit » sont la réalité du doute et de la peur. Les britanniques risquent de foncer droit vers le mur en quittant  l’Europe qu’ils ont dédaignés un peu plutôt avant l’élection de Donald Trump à la présidence de la république aux Etats-Unis d’Amérique.

Les motivations jointes au désir brulant des anglais d’en finir avec l’Europe ne sont plus les mêmes. Donald Trump veut rompre avec les accords transpacifics dans lesquels le gouvernement Obama a engagé les Etats-Unis d’Amérique. Derrière ces accords, les anglais entendaient tirer des dividendes politiques et commerciales, compte tenu de l’importance géostratégique qu’offre l’espace transpacific. Aujourd’hui, une incertitude grossière due aux allégations du prochain locataire de la maison blanche, plombe les espoirs du gouvernement May.      

Étiquettes: