Onglets principaux

Santé

Couverture santé universelle : 1300 milliards pour la mise en œuvre de ce système sanitaire au Cameroun

Selon le Ministre de la Santé publique, André Mama Fouda, il faudra mobiliser 1300 milliards FCFA pour la mise en place du système de Couverture santé universelle (CSU)
1 lectures aujourd'hui
1,738 vues
12/15/2017 - 19:06
0
Mike Biya
Rédacteur cameroun-online

Au Cameroun, le système de couverture santé universelle est en train de se mettre en place progressivement. C’est ce qui ressort de la restitution des travaux de validation présidés par le ministre de la Santé publique, André Mama Fouda, ce mardi 12 Décembre à Yaoundé. Selon le Ministre, Le coût du panier de soins pour la mise en place du système de Couverture santé universelle (CSU) est de l’ordre de 1300 milliards de FCFA.

Un paquet de base de soins et services composé de 185 interventions et de 101 sous-interventions. L’enveloppe validée doit satisfaire les divers domaines de la médecine interne, la chirurgie, la gynécologie obstétrique, la pédiatrie, la stomatologie, l’otorhinolaryngologie, la vaccination et divers services communautaires.

Comment financer un tel système ?

Sur la question de savoir comment sera financé la CSU, « c’est le Gouvernement, dans son budget, il peut aussi y avoir des partenaires qui nous assistent » a expliqué le Ministre de la Santé publique. Après un certain nombre d’études, « nous connaissons aujourd’hui à peu près combien les camerounais peuvent contribuer » poursuit-il.  Une proposition de recouvrement des contributions a été élaboré, notamment dans le secteur informel. Sont concernés, « les agriculteurs, les vendeurs à la sauvette, qui disposent certes de petits moyens, mais qui peuvent contribuer ».

« Nous avons également apprécié, ceux qui ne peuvent pas contribuer, et qui seront donc portés par ceux qui peuvent contribuer. Voilà des éléments qui vont être déterminants pour la suite des discussions », a expliqué André Mama Fouda.

« Maintenant, nous pourrons dégager la part restante qui devra être mobilisée par l’État du Cameroun, au cas où tout le panier de base est mis en œuvre dès le départ. Ceci pour que très rapidement, le gouvernement puisse proposer au Chef de l’État la voie à suivre. Il pourra alors décider en temps opportun de l’orientation à donner, à présent que les études préliminaires sont arrivées à ce stade », a-t-il poursuivi.

Concrètement, c’est quoi la Couverture santé universelle ?

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), La CSU est un système de sanitaire censé permettre que l’ensemble de la population ait accès aux services préventifs, curatifs, palliatifs, de réadaptation et de promotion de la santé dont elle a besoin.  Elle consiste dans le même temps à ce que ces services soient de qualité suffisante pour être efficaces, sans que leur coût n’entraîne des difficultés financières pour les usagers.

De ce fait, la CSU renferme donc trois principaux objectifs : L’accès équitable des services sanitaires (la santé pour tous, quelque soit les moyens financiers de chacun) ; La fourniture des soins de qualité suffisante, et la protection financière des plus défavorisés.

Pour des centaines de millions de personnes dans le monde, en particulier pour les plus vulnérables, « la couverture universelle c’est l’espoir d’être en meilleure santé sans s’appauvrir. »

Quels avantages pour les Camerounais ?

A en croire le Ministre de la Santé publique, André Mama Fouda, la CSU va permettre d’assainir tout le milieu sanitaire, avec la normalisation de la prise en charge. De plus, chaque intervention est soutenue par un protocole dans toutes les formations sanitaires. En fin de compte, une prise en charge comprend le prix de la consultation, celui des médicaments prescrits et des prestataires, entre autres.

Concrètement, « ça va obliger chacune de ces formations à améliorer la qualité de ses services. Elles pourront sortir du système si jamais elles ne respectent pas les normes infrastructurelles, en ressources humaines, de propreté, entre autres », a rassuré le Ministre.

Étiquettes: