Onglets principaux

Showbiz

Cameroun : André Marie Tala en spectacle à Douala

L’instrumentiste André Marie Tala va se produire le 30 août 2018 au Cabaret Restaurant le Métro, à partir de 20 heures.
1 lectures aujourd'hui
260 vues
09/17/2018 - 11:04
0
lucien embom
Journaliste

De tous les chanteurs, c’est à Johnny Hallyday que va sa préférence. Influencé par les sonorités du célèbre musicien français, André Marie Tala a fondé son premier groupe musical, dénommé « Les Rock Boys ». Avec ce groupe, il a produit ses premières œuvres musicales. Le succès a été retentissant. Les premiers contrats et concerts ont immédiatement suivi à travers l'Afrique. Plus tard, « Les Rock Boys » sont devenus « Black Tigers ».

 A vingt ans, Tala a croisé Manu Dibango sur son chemin. Manu lui a demandé de se tourner vers les maisons de disques françaises. Grâce à la solidarité de ses parents et amis, l’auteur de la chanson à succès « Je vais à Yaoundé » s’est envolé pour Paris et a conclu un contrat avec Decca. Grâce à ce contrat, les titres Sikati, Potaksina et surtout Namala ebolo ont dépassé la barre de 100.000 disques vendus à travers la planète.

Tala a définitivement garanti sa notoriété en 1975 par le biais de l’album Hot Koki. Signalons que ce succès international a été plagié par James Brown au sommet de son art sous le titre « The Hustle ». En 1978, après quatre années de combats juridiques, la justice a finalement donné raison à André Marie Tala et a condamné James Brown à lui reverser la totalité de ses droits. En 1974, le guitariste camerounais hors pair a composé la musique du film « Pousse-pousse ».

André Marie Tala est venu au monde le 29 octobre 1950 à Bandjoun, une localité de l’Ouest Cameroun. Tala a perdu sa maman à l’âge de quatre ans et son père, douze ans plus tard. Il a fabriqué sa première guitare à base de fil nylon et s’est employé à imiter fidèlement possible les rythmes qui berçaient son enfance. A l’âge de dix-sept ans, il a succombé à la déferlante de la chanson française.

Étiquettes: