Onglets principaux

Showbiz

Showbiz : TENOR et le label War Machine, le divorce !

Le rappeur l’a annoncé très tôt ce vendredi 26 mai 2017 sur sa page Facebook. Son contrat avec le label War Machine a été résilié d’un commun accord, faisant de lui un artiste indépendant désormais. Dex Willy, patron de War Machine, a exprimé quelques regrets tout en lui souhaitant bon vent.
0 lectures aujourd'hui
3,136 vues
05/26/2017 - 17:35
0
Mike Biya
Rédacteur cameroun-online

La nouvelle en a pris plus d’un par surprise. Ténor et War Machine c’est fini ! « TENOR quitte officiellement le label WAR MACHINE », pouvait-on lire sur le compte Facebook du rappeur. Le communiqué de presse évoque un « commun accord » conclu le 22 mai 2017 au cours d’une réunion entre les représentants du label et la tutrice légale du jeune artiste de 19 ans. Un accord qui vient mettre fin à une collaboration d’un an avec la maison de production qui l’a révélé au grand public et participé à faire de lui l’artiste Jeune le plus populaire du moment au Cameroun. 

« L’artiste TENOR est donc officiellement un artiste indépendant », peut- on y lire également. Ledit communiqué de presse s’achève sur les contacts via lesquels on pourra désormais joindre l’équipe du rappeur. « Mister le mfiang le way le yamo » conserve le même manager, en la personne d’Isidore Tameu aka Taphis, qui continuera vraisemblablement à orienter sa jeune carrière.

La veille au soir, la star prévenait déjà ses fans de la survenance d’une nouvelle difficile à comprendre : « Est ce que vous avez déjà reçu le genre de nouvelles que vous ne comprenez rien vous wandayez seulement !? », s’exclamait-il, sans doute encore sous le choc. Les supputations allant bon train, l’impatience de ses followers quand à la divulgation de cette nouvelle se faisant pressante, Tenor va finalement leur donner rendez-vous le matin du vendredi 26 mai pour l’annonce. A 8h du matin, la nouvelle tombe et fait l’effet d’une grosse claque. Elle se répand sur la toile telle une trainée de poudre et les réactions fusent de toute part.

Entre surprise, consternation, regrets et encouragements pour la suite, les followers du jeune prodige réagissent. « Maintenant tu vas faire ce que tu veux, balance nous des freestyles », lâche Hermann Cartman, un fan, en commentaires. Albert Minfoundi, autre fan, appelle Tenor à faire preuve de gratitude : « faut remercier War Machine pour son travail abattu pour toi. L’oiseau peu déjà voler à ses propres ailes ».

Du côté de War Machine, le patron du label s’est quant à lui fendu d’une déclaration sue son compte Facebook pour commenter le départ de son poulain. « Tout triste mais, je suis trop loin pour continuer mon boulot...mais je pense qu'il est déjà au niveau supérieur. Je remercie toute sa famille, tous ceux qui de prêt ou de loin ont mis la main à la pâte (…) Tenor a certes 19 ans mais il est mûr dans sa tête ! Donc je sais qu’il pourra continuer en boss ! Dex Willy souhaite ainsi bon vent à son poulain, de fort belle manière. 

©Michael BIYA

 

Étiquettes: