Onglets principaux

Société

Affaire du Taximan mort à Ngousso : Des sanctions disciplinaires contre les responsables

Le commandant de la brigade de Ngousso a été démis de ses fonctions, tandis que le gendarme responsable a été mis aux arrêts, en attendant les conclusions de l’enquête diligentée par le Commandant de la Légion du Centre.
0 lectures aujourd'hui
3,847 vues
03/26/2018 - 17:41
0
Mike Biya
Rédacteur cameroun-online

A Yaoundé, nouveau rebondissement dans l’affaire du conducteur de taxi, Mvondo Ngah Charles, mort après avoir été molesté par un gendarme de la brigade de Ngousso. Dans son rôle, le Secrétaire d’Etat à la Défense, chargé de la Gendarmerie, Etoga Yves Landy, a pris des mesures disciplinaires, à l’encontre des responsables de l’incident.

Lire : Cameroun : bastonné par des gendarmes, un taximan décède peu après

« Suite à l’incident survenu à la Brigade de Ngousso le 19 mars et qui s’est soldé par la mort incidente du conducteur de taxi Mvondo Ngah Charles, et au regard des défaillances initiales constatées, l’adjudant-chef commandant la brigade de Ngousso a été relevé de ses fonctions », peut-on lire dans la décision du SED.

Ainsi, L’adjudant-chef major Ambata Gilbert sera remplacé au commandement de la brigade de gendarmerie de Ngousso par l’adjudant-chef Fabrice Mballa Atangana.

En outre, « le maréchal des logis suspecté d’être à l’origine de cette altercation a été mis aux arrêts en attendant les conclusions de l’enquête menée par le Commandant de la Légion du Centre », apprend-on de la même source.

Des mesures saluées sur les réseaux sociaux par les citoyens, indignés par cet incident aux allures de bavure. 

Étiquettes: