Onglets principaux

Société

Cameroun - Bertoua : Des fidèles manifestent pour réclamer le départ de l’Archevêque, Mgr Joseph Atanga

Une manifestation de fidèles en colère contre Mgr Joseph Atanga, l’Archevêque de Bertoua a eu lieu ce dimanche 30 juillet 2017 devant la Cathédrale Sainte Famille de Bertoua. La manifestation a été dispersée par un important dispositif sécuritaire.
4 lectures aujourd'hui
4,594 vues
07/31/2017 - 17:44
0
Mike Biya
Rédacteur cameroun-online

Mais que reprochent les fidèles du Diocèse de Bertoua à leur prélat ? Le quotidien Le Jour paru ce lundi 31 Juillet 2017 fait état de dénonciations graves formulées par les populations de Bertoua. L’on y apprend que des centaines de manifestants ont investi la Cathédrale Sainte Famille de Bertoua munis de pancartes. « Atanga voleur, Atanga libère nous, Atanga tu es venu tuer la foi », sont quelques slogans affichés sur les pancartes et scandés par les fidèles en colère. En effet, à peine 30 minutes avant la célébration de la messe de 7 heures, des fidèles ont fait irruption, visiblement courroucés. D’après des sources, le courroux viendrait de ce que les fidèles reprochent au prélat moults fautes.

Les propos recueillis par nos confrères du journal Le Jour sont assez troublants. « L’Archevêque n’a pas le souci de ses prêtres. Il les renvoie à la débauche et à la mendicité, pourtant, les paroisses produisent de l’argent nécessaires à leur entretien », dénonce Benti Eveng, un paroissien. Autre accusation : « L’Archeveque s’est accaparé du champ communautaire de Nganké créé par les fidèles de la Cathédrale pour subvenir à ses besoins de fonctionnement », confie Pierre Paul Meke.

Déjà, un collectif de 250 paroissiens avaient écrit une correspondance envoyée à la Nonciature Apostolique, à la Conférence Nationale Episcopale et au Gouverneur de la Région de l’Est. La lettre y dénonçait la mauvaise gestion de la paroisse par le prélat. Les signataires lui reprochent des détournements de fonds et autres biens de l’Eglise, la clochardisation des prêtres ou encore l’affairisme dont ferait preuve Monseigneur Atanga.  

Ce dernier de son coté reste impassible à ces accusations qu’il rejette en bloc. « L’archidiocèse de Bertoua se porte bien, je n’ai pas de problème avec mes prêtres, mais ce sont les élites de la région de l’Est qui réclament un éveque originaire de la région », lance Monseigneur Jean Mbarga.

Toujours est-il que la manifestation de ce dimanche s’est déroulé sans incident majeur. Les éléments de Police et de la Gendarmerie Nationale ont dispersés les manifestants dans le calme et sans violence.

Étiquettes: