Onglets principaux

Société

Cameroun : Les médias, acteurs de la lutte contre la corruption

Ce souhait a été formulé le 18 mai 2018 à Yaoundé au cours d’une formation organisée par Business Coalition Against Corruption (BCAC).
6 lectures aujourd'hui
383 vues
05/19/2018 - 12:47
0
Mike Biya
Rédacteur cameroun-online
Photo d'illustration, Getty images

Les participants ont suivi des exposés sur la Stratégie Nationale de Lutte contre la Corruption au Cameroun (SNLCC), les fondements et justificatifs d’une démarche éthique au sein des médias, les droits et devoirs des journalistes, les mécanismes juridiques de protection des journalistes dans l’exercice de leurs fonctions, le développement d’un Programme d’Ethique et de Conformité (PEC) et l’adoption des bonnes pratiques en matière de lutte contre la corruption.

De l’avis d’Elizabeth Benkam (femme de média et consultante), l’éthique journalistique condamne tout journaliste qui perçoit de l’argent pour publier des informations tendancieuses en faveur d’un individu. Elle souligne que les journalistes subissent beaucoup de pressions dans l’exercice de leur métier. Ceux-ci sont exposés au licenciement, à l’exclusion, à la précarité, aux intimidations, aux peines de prison et aux assassinats.

La démarche éthique, les droits et devoirs des journalistes, les mécanismes juridiques de protection des journalistes sont autant d’outils, qui devraient en principe aider les hommes de médias à lutter contre la corruption au Cameroun. Madame Benkam estime de la Charte de Munich adoptée le 24 novembre 1971 doit être la bible du journaliste. De nos jours, le paysage médiatique est largement influencé par la télévision. Il faut donc faire attention aux informations diffusées sur le petit écran.

La corruption qui gangrène les entreprises de presse, les poussent à la désinformation et à la mal information. Pour Marius Talla (consultant), les organes de presse sont appelés à devenir des piliers d’intégrité au Cameroun. Opérant en tant que quatrième pouvoir, les médias ont la lourde et exaltante tache de promouvoir l’éthique. Ils ont une forte influence sur le public et apparaissent comme étant des éducateurs de conscience.  

Le journaliste ne doit pas enterrer sa dignité en s’érigeant en moteur de la corruption. Le Business Coalition Against Corruption contribue à la lutte contre la corruption dans le monde des affaires. Le BCAC a été mis sur pied en 2011. Sa mission est le promouvoir un environnement sans corruption au Cameroun. L’organisation travaille en étroite collaboration, le gouvernement et les entreprises.

Lucien Embom

Étiquettes: