Onglets principaux

Société

Cameroun : Polémique à Yaoundé 1 après la mort de Rochinel Nguefack

Selon les témoignages, l’étudiant Valery Rochinel Nguefack Zekeng est passé de vie à trépas le 28 septembre 2018, à la suite d’un accrochage avec la police du campus.
4 lectures aujourd'hui
569 vues
10/20/2018 - 12:01
0
lucien embom
Journaliste

Les personnes ayant vécu la scène macabre pointent un doigt accusateur sur un certain Njikam. Cet ancien militaire officiait comme agent de la police du campus. De l’avis d’un parent de la victime, tout est parti d’une broutille. Rochinel Nguefack s’est présenté dans la salle de cours avec une casquette bien vissée sur la tête. L’enseignant qui dispensait le cours à cet instant-là, lui a demandé de la retirer. Mais malheureusement l’étudiant a opposé une résistance.

Sentant son autorité mise à rude épreuve, l’encadreur a fait directement appel à la police du campus. Avant l’arrivée de l’agent Njikam, Valery Rochinel âgé de 20 ans s’est exécuté en rangeant sa casquette dans le sac. En dépit de l’abdication de l’étudiant, sieur Njikam a bondi sur sa proie et l’a copieusement rudoyé. En raison de ce traitement, Valery Rochinel Nguefack s’est retrouvé dans un état comateux profond.

Des étudiants affirment que Valery Rochinel Nguefack Zekeng a rendu l’âme sur le champ. La Direction de l’Université de Yaoundé 1 se dit profondement attristée par le décès de l’étudiant. Mais cependant elle précise qu’au moment des faits, le nommé Njikam ne faisait plus partie des effectifs de la police du campus. Le pauvre Valery Rochinel a été conduit le 12 octobre 2018 à sa demeure. C’était dans la localité de Baleveng.

Étiquettes: