Onglets principaux

Société

Novélas tv, Nina tv, Novélas F1... ces Chaînes de télé qui meublent notre quotidien

la Patrona, Teresa, Terre de passions, Dans la peau d'une autre, Le chemin du destin... voici là quelques feuilletons qui ont meublés et continuent de meubler le quotidien des Africains en général et des Camerounais en particulier ; hommes et femmes, de tout horizon et de toutes les obédiences... D...
7 lectures aujourd'hui
14,805 vues
01/19/2017 - 14:42
0
Christine MBENGONO
rédactrice Cameroun-online
Novélas tv, Nina tv, Novélas F1... ces Chaînes de télé qui meublent notre quotidienNovélas tv, Nina tv, Novélas F1... ces Chaînes de télé qui meublent notre quotidien

Commençons par le commencement.

Etymologiquement, une "telenovela" est une histoire longue relatée sous forme de feuilleton télévisé. Le mot "telenovela" est la contraction des mots "televisión" et "novela", qui signifie "roman" en Espagnol. Elle naît en Amérique latine dans les années 1950, avec l'apparition de la télévision. Au Brésil, c'est en 1951 que la telenovela surgit pour la première fois, avec des épisodes de Sua Vida me Pertence littéralement, Ta vie m'appartient (15 au total). Faute de matériel pour être enregistrée, la telenovela se jouait en direct les mardis et jeudis à 8 heures du soir.

Sua Vida me Pertence marque la diffusion télévisée du premier bisou sur la bouche (entre les deux acteurs phares de la série). Bien loin de ce qui se vit actuellement on va dire !

Les telenovelas et nous... 

Ces Feuilletons apparaissent dans les petits écrans camerounais à partir des années 86-90 avec des feuilletons tels que « Mademoiselle » ou « Virginia », mais commencent véritablement à prendre de l’ampleur lorsque le Feuilleton « Marimar » vient booster les comportements dans les années 2000. Au Cameroun et un peu partout en Afrique, des chaînes de télévision, privées comme publiques, intègrent ainsi de plus en plus des « novelas » dans leurs programmes ou rubriques de divertissement. De ce fait, plus personne ne veut être en retard pour son feuilleton préféré. A la maison, au bureau, dans un snack, au garage ou un salon de coiffure, peu importe ! L'essentiel c'est d'être près d'un poste de télévision lorsque La Patrona commencera parce que tout le monde veut savoir ce qu’Antonia Guèra dira à Veronica Suarez ou, qui Teresa va encore arnaquer ou alors, si Louisa-fernanda pardonnera à son papa Sur le chemin du destin...

Si ces telenovelas suscitent tant d'admiration aussi bien chez les grands que chez les petits, il faut dire que ces dernières réussissent à captiver, par la force des thèmes abordés notamment : l'amour, la haine, la cupidité, la rupture, la pauvreté, le conflit de génération... bref, des thèmes qui épousent singulièrement le quotidien des téléspectateurs, car, en effet, ces derniers s'identifient aisément en chaque acteur. Elles captivent également par…

Un jeu d'acteur bien ficelé

La plupart du temps, les telenovelas se construisent sur un scénario identique, qui s'articule autour d'une intrigue amoureuse semée d'obstacles. Le schéma type : un homme et une femme (que presque tout sépare) se rencontrent, s'unissent par une passion dévorante et se confrontent à de nombreuses péripéties. Mais au final, leur Amour fait face à l'orgueil et aux préjugés et finit par triompher !

Cependant, le succès de ces feuilletons ne saurait se résumer qu'à la force seule des amoureux transits ! Il faut dire que les "méchants" (très souvent charismatiques), participent grandement aux succès des telenovelas. 

En effet, les personnages principaux sont parfois un peu ennuyeux et ennuyants jusqu'à ce que les "vilains" viennent véritablement déclencher les choses en y ajoutant ainsi du piquant ! Néanmoins, il est un fait dont on ne saurait nier l'évidence c'est que : les telenovelas captivent !!!

Pourquoi ?  interrogez plusieurs personnes à ce sujet, elles vous donneront quasiment les mêmes réponses: "les acteurs sont beaux et bien habillés", "ils jouent bien et on n'a pas l'impression qu'ils récitent comme c'est le cas dans certaines de nos séries..." , "il y'a de beaux génériques",  "les thèmes abordés parlent de ce que nous vivons aussi au quotidien" ,  "ces feuilletons nous aident à nous détendre quand on est stressé par le boulot ou le quotidien" , "ça nous fait croire encore un peu en l'amour", "à force de rediffusion on finit par s'y habituer".

"Entre être et ne pas être, moi, je suis!"        Teresa

un extrait de La Patrona  

©Krysteen Krys

 

Étiquettes: