Onglets principaux

Société

Sécurité : 31 « collaborateurs » de Boko Haram arrêtés au Cameroun

Les forces de défense et de sécurité ont interpellés 31 individus ce vendredi 23 mars 2018, dans la localité de Kolofata, à l’Extrême-nord du Cameroun. Ils sont soupçonnés d’être des collaborateurs et sympathisants du groupe terroriste, apprend-on de sources sécuritaires.  
6 lectures aujourd'hui
3,155 vues
03/26/2018 - 16:29
0
Mike Biya
Rédacteur cameroun-online

Selon les sources sécuritaires, il s’agit de vingt hommes et onze femmes, « dissimulés » au sein de la population locale. Ceux-ci « servaient d’informateurs aux terroristes, mais leur procuraient également de la nourriture », apprend-on. De plus, ces individus procuraient également des lampe torche, médicaments et d’autres objets aux terroristes.

Pour les enquêteurs de la Gendarmerie Nationale, d’« informateurs et sympathisants » de la secte islamiste. A en croire les mêmes sources, ces individus traversaient la frontière, pour aller vendre leurs produits au Nigéria. Une couverture, pour en fait, pour rencontrer les éléments de Boko Haram, à des points clés, afin de leur procurer ce dont ils avaient besoin.

Une fois interpellés, ils sont passés aux aveux complets, apprend-on des autorités. Confirmant ainsi « leur complicité indiscutable avec les terroristes », en reconnaissant avoir pratiqué cette activité depuis des années.

Considérablement affaiblie par les actions de la Force Multinationale Mixte, la secte terroriste procède par des attaques sporadiques. Infiltrant les populations, via un réseau clandestin d’informateurs, pour savoir quand frapper par des attaques-suicide.

Étiquettes: