Onglets principaux

Société

Transport : Suspension d’un transporteur au sujet de l’accident de Boutourou

Le ministre des Transports Jean Ernest Massena Ngalle Bibehe a pris cette décision dans un communiqué datant du 10 juillet 2018.
5 lectures aujourd'hui
218 vues
07/11/2018 - 16:51
0
Christine MBENGONO
rédactrice Cameroun-online

A la lumière de la gravité de la situation et du nombre important de victimes à déplorer, le ministre des Transports, en application de la réglementation en vigueur, et sans préjudice des poursuites judiciaires éventuelles a tapé du poing sur la table en prenant trois principales mesures. La licence ordinaire de transport public de troisième catégorie accordée à Sylvain Lontsie est suspendue pour une durée de deux mois.

Les certificats d’immatriculation des véhicules appartenant à monsieur Lontsie sont suspendus pour une durée de douze mois. Le centre de contrôle technique automobile dénommé Diagnostic Automobile Cameroun S.A, agence de Bandjoun est suspendu pour une période de trois mois. Le ministre Massena Ngalle Bibehe saisit cette occasion pour réaffirmer la volonté de son ministère à lutter sans relâche contre l’insécurité routière.

Jean Ernest Massena Ngalle Bibehe est déterminé à appliquer sans état d’âme, les sanctions prévues par la réglementation en vigueur à l’encontre de tous ceux qui mettent en danger la vie des usagers sur les routes. Il invite le public à faire preuve de vigilance et de responsabilité dans le choix des structures de transport public. La prudence doit être renforcée surtout par ces temps de grande mobilité, en raison des vacances scolaires.

Rappelons qu’un grave accident de la circulation routière est survenu tôt dans la matinée du vendredi 06 juillet 2018, aux environs de 04 heures au lieu-dit Pont sur la Mana, dans la localité de Boutourou, arrondissement de Ndikinimeki, région du Centre, lequel a fait 31 morts et 04 blessés graves. Ledit accident, est probablement dû à la fatigue ou la somnolence au volant du conducteur du car modèle Coaster de marque Toyota, immatriculé OU 280 AS.

Ce véhicule appartenant à Sylvain Lontsie assurait la liaison Yaoundé-Bafoussam. Il a dérapé à l’entrée du pont avant de s’écraser.  Il convient de relever que le conducteur qui figure parmi les victimes, n’était pas détenteur d’un permis de conduire et la structure qui l’employait, non détentrice d’une licence de deuxième catégorie, opère en marge de la réglementation en vigueur, synonyme de transport clandestin.

Les premières constatations des forces de maintien de l’ordre et les rapports des collaborateurs du ministre des Transports dépêchés sur le lieu de l’accident, indiquent que ledit véhicule, en état de surcharge, avait des pneus usés. Il faut mentionner que le car Coaster a été soumis au contrôle technique et déclaré conforme à la circulation routière par Diagnostic Automobile Cameroun S.A sept jours avant le carnage.

©Lucien Embom

 

 

Étiquettes: