Onglets principaux

Sports

CAN 2019 : Prochaine mission d’inspection de la CAF en Mars 2018

Au Cameroun, le ministre des Sports et de l’Education physique a présidé, ce mardi 20 février 2018, une réunion de préparation de la prochaine visite d’inspection des infrastructures de la CAN 2019 par les experts de la CAF, annoncée pour le mois de mars prochain
1 lectures aujourd'hui
1,184 vues
02/21/2018 - 17:44
0
Mike Biya
Rédacteur cameroun-online

Le ministre des Sports, Pierre Ismaël Bidoung Mkpatt, a réuni ce mardi, dans la salle de conférences du stade Omnisports de Yaoundé, les différentes responsables impliqués dans les chantiers de construction des infrastructures de la Coupe d’Afrique des nations de football (CAN), prévue au Cameroun en juin 2019. 

Objectif de cette séance de travail : préparer efficacement la deuxième mission d’inspection des infrastructures de la CAN, dont l’arrivée est imminente. Tant il faudra être à la hauteur pour rattraper le retard enregistré sur le train des préparatifs.

Pour le patron des sports camerounais, président du comité d’organisation de la CAN 2019,il est donc question de mettre en application, les recommandations de la première mission d’inspection de la Confédération africaine de football, qui a séjourné au Cameroun du 12 au 23 janvier dernier.

Au cours des travaux, Bidoung Mkpatt a instruit que les préparatifs soient accélérés par chacune des équipes présentes à la réunion. De plus, il a recommandé un suivi de proximité de tous les travaux sur les sites et un rapport hebdomadaire concernant la mise sur pied des avis de la première mission de la CAF. 

Aux administrations concernées, il a été prescrit d’accélérer et faciliter les procédures. Tandis que les entreprises de construction ont été appelées à adopter un rythme d’activité soutenu, de jour comme de nuit.

Une nécessaire mobilisation collective pour permettre de rattraper des retards. Ce d’autant plus que le président de la CAF, Ahmad Ahmad, ne cesse de rappeler que « entre le rapport de la mission d’audit et le cahier des charges, il y a un déficit énorme qu’on demande au Cameroun de rattraper dans la mesure du possible. »

A la partie camerounaise donc, d’atteindre un rythme de croisière dans les préparatifs, afin de rassurer l’instance du football africain sur sa capacité à organiser la compétition « le ,jour dit », comme s’y est engagé le Chef de l’Etat.

Étiquettes: