Onglets principaux

Sports

CAN 2019 : Samuel Eto’o dans le costume de médiateur

L’ex capitaine des Lions Indomptables s’active en coulisses pour rassurer la CAF que son pays sera pret pour l’organisation de la CAN 2019. Avec un certain succès…
0 lectures aujourd'hui
1,978 vues
09/25/2017 - 16:47
0
Mike Biya
Rédacteur cameroun-online

On le sait, Samuel Eto’o ne sait pas que marquer des buts. De par son charisme et le respect gagné sur les terrains et en dehors, il peut être un homme de dialogue et de conciliation. C’est certainement cet atout que les autorités camerounaises ont judicieusement su mettre à profit pour apaiser les tensions avec la CAF.

Capable de mener une véritable diplomatie de couloir, le goléador a rencontré discrètement les autorités de Yaoundé il y’a quelques semaines. Des informations font de ce qu’il aurait reçu des instructions présidentielles pour mener à bien sa mission. C’est dans ce cadre que le quadruple ballon d’or africain s’est rendu Mi-Septembre en République Démocratique du Congo, pour y rencontrer le Président de la CAF, son vice-président Constant Omari, et tout le bureau exécutif de la CAF, réunis pour plancher sur le dossier. Aux dirigeants de l’instance faitière du football africain, Samuel Eto’o a promis que le Cameroun tiendrait ses engagements et organiserait la compétition à la hauteur des attentes. Un discours qui, semble-t-il, a plu au Président Ahmad Ahmad.

En tout cas, il semble mieux apprécier sa posture que celle des responsables du football camerounais avait qui le ton est relativement monté après qu’il ait déclaré que le Cameroun n’était pas prêt à accueillir la CAN 2019. « Ce sont eux-mêmes (les autorités camerounaises, Ndlr) qui gesticulent. C’est pourquoi je ne vous cache pas que j’ai refusé de recevoir une délégation du Cameroun. Je les laisse se justifier d’abord dans les médias. Après, quand ils voudront travailler, ils viendront maintenant », a confié ce 23 Septembre 2017, le Président de la CAF.

Mieux, il a tenu à saluer le rôle de « l’émissaire » camerounais.  « Je remercie sincèrement Samuel Eto’o qui est venu me voir pour placer le football au-dessus de tout et de décider avec nous, le football en toute fraternité, en toute transparence. C’est pourquoi ajoute-t-il, j’ai invité ici, le président du Comité de normalisation du Cameroun pour venir discuter avec nous sur la gestion du football au Cameroun », a-t-il indiqué.

Le pays de Paul Biya peut donc continuer à se préparer sereinement pour satisfaire les prochaines missions de contrôle de la CAF, qui viendront évaluer l’état des préparatifs au niveau des infrastructures et des services.

Étiquettes: