Onglets principaux

Sports

CAN Féminine 2016: Le Cameroun donne une petite leçon.

À quelques jours de la fin de la 10e édition de la Coupe d’Afrique des Nations Dames, on est fixé sur l'affiche de la grande finale. Deux grandes nations de Football vont croiser le fer le samedi 03 décembre dans la cuvette de Fandena. Le Cameroun sera face à son voisin le Nigeria. Une...
1 lectures aujourd'hui
3,083 vues
11/30/2016 - 09:04
0
M'boumi Fredy kristel
Rédacteur
CAN Féminine 2016: Le Cameroun donne une petite leçon.CAN Féminine 2016: Le Cameroun donne une petite leçon.

À quelques jours de la fin de la 10e édition de la Coupe d’Afrique des Nations Dames, on est fixé sur l'affiche de la grande finale. Deux grandes nations de Football vont croiser le fer le samedi 03 décembre dans la cuvette de Fandena. Le Cameroun sera face à son voisin le Nigeria. Une confrontation qui se joue d'ores et déjà. Autant sur le plan psychologique que technique.

Le Cameroun a connu une atmosphère particulière pendant des jours d'affilés. La mobilisation était grande et les acteurs en parfaite communion. Certains vivaient pour la toute première fois un événement d'une telle envergure. Tout du moins, rien ne s'est produit, ce après 1972 lors de la coupe d'Afrique masculine. Qui, lui a valu la 3e place. L'histoire s'est écrit avec nous en 2016 pour cette CAN féminine. L'intensité, la dévotion... avait tout son sens pour que rio dos camaroes attire les attentions. Les regards étaient sur lui. Les appétits, les pronostics, les débats étaient le menu courant des footeux.

Tous les secteurs d'activités ont vibré au rythme de la compétition. L'enjeu a permis aux uns et autres de renouer avec le chemin des stades. Les lionnes ont accordé tout le soutien et le peuple a répondu présent. Un parcours sans faute. Pas de matchs perdus, pas de buts encaissés. La synergie. La passion. Le bonheur. L'engouement. La fierté est camerounaise. Les uns et les autres ont oublié le stress du quotidien. Il est vrai qu'ils vont le retrouver après. Le football est un grand moment de communion et le public en a profité pour s'offrir des grands moments d'émotion. Les invités se sont sentis chez eux. Aucun geste de xénophobie n’a été à déplorer.

Le rendement sur le plan de la compétition ne pose aucun bémol majeur. L'organisation signe un point positif pour cette messe sportive. La nation camerounaise impulse le mouvement et invite sans mot dire les uns et les autres à faire autant. Un geste fort qui s'arrime à celui des femmes parlementaires du Cameroun " il n'y a pas de football masculin ou féminin, il y a un seul football". Le Cameroun a tiré son épingle du jeu. On espère que la CAN masculine va davantage donner l'audace et l'on va s'imposer plus d'infrastructures et de professionnalisme.

©Fredy Kristel-privé 

Étiquettes: