Onglets principaux

Sports

Clasico : désillusion des Merengue…

Désillusion : rien ne saurait mieux expliquer le ressenti des Madrilènes ainsi que de leurs supporters à l’issue de leur défaite (2-3) concédée hier 23avril 2017, face à un FC Barcelone tenace et un Lionel Messi magistral ! Zinedine Zidane n’a pas manqué d’exprimer sa colère suite à une défaite...
0 lectures aujourd'hui
1,498 vues
04/24/2017 - 16:14
0
Christine MBENGONO
rédactrice Cameroun-online

Désillusion : rien ne saurait mieux expliquer le ressenti des Madrilènes ainsi que de leurs supporters à l’issue de leur défaite (2-3) concédée hier 23avril 2017, face à un FC Barcelone tenace et un Lionel Messi magistral ! Zinedine Zidane n’a pas manqué d’exprimer sa colère suite à une défaite dont il attribue la faute au "manque de jugeote" de ses poulains en toute fin de match.

L’attaque…

Après son triplé contre le Bayern Munich en quarts de finale de Ligue des champions, Cristiano Ronaldo, très attendu dans ce Clasico, n’a pas beaucoup existé. Manque de conviction dans toutes ses frappes, beaucoup de coquilles au niveau des finitions, aucune influence dans le jeu, bref, pas de réelle réussite sur tout l’ensemble du match. Il a surtout gâché une énorme occasion en or face au but de Ter Stegen à la 67e minute alors que le score était de 1-1. Un Clasico qu’il n’oubliera pas de sitôt !

Lionel Messi a été magistral lors de ce Clasico. Le coup de coude de Marcelo n’a pas suffi à fragiliser l’attaquant qui a, à chaque accélération, perturbé la défense Merengue. Très vite en jambes, c’est le quintuple Ballon d’Or qui a relancé le Barça sur une action magnifique : accélération, crochet déroutant devant Carvajal et tir impeccable pour leurrer Navas. L’Argentin finit par offrir la victoire à la dernière minute sur une frappe bien placée dans la surface. Il franchit ainsi la barre des 500 buts toutes compétitions confondues avec le Barça. Un joueur en Or !

Neymar suspendu, Paco Alcacer le remplace. Placé sur la gauche, ce dernier a perdu ses réflexes et manqué de faire de bonnes combinaisons avec ses coéquipiers. Il a d’ailleurs cédé sa place à André Gomes, qui a été important dans la conduite du troisième but barcelonais. En gros, Paco n’a pas fait oublier Neymar.

La défense…

Pas très serein lors de cette rencontre surtout avec un fort taux d’agressivité et de nervosité plutôt que de combativité, Sergio Ramos a écopé du cinquième carton rouge de sa carrière face au Barça avec un tacle assassin sur Lionel Messi à dix minutes de la fin. Une faute tout à fait inutile car ce dernier donne la victoire au FC-Barcelone quelques minutes plus tard !

Keylor Navas et Marc-André Ter Stegen. L’un a encaissé 3 buts, l’autre 2, mais tous les deux ont été impérieux car sans eux, le score de cette rencontre aurait pu être très élevé. En multipliant des parades majestueuses qui ont longtemps dépaysé les attaquants adverses, les 2 gardiens ont eu tout au long de ce Clasico, des arrêts réflexes admirables. Mais face à des joueurs de la carrure de Lionel Messi, cela n’a pas été suffisant pour Navas…

Le milieu…

Ivan Rakitic a mieux servi de relais à ses partenaires que son compère Andres Iniesta. En effet, Rakitic a su se montrer disponible entre les lignes en se glissant intelligemment dans les espaces. Tout au long de cette partie, il a été le milieu le plus influent, s’il fallait comparer les deux ! Il a envoyé une passe concluante à Messi, puis a redonné l’avantage aux Catalans sur une magnifique frappe du gauche.

Zinedine Zidane…

Après le match, le coach du Real, visiblement en colère s’exprime sur BeIN Sports Espagne : « Nous ne pouvons pas être satisfaits de ce match, nous avons eu des occasions pendant tout le match mais quand on ne plie pas un match contre une grande équipe, voilà ce qui arrive… » il renchérit par la suite : « Nous sommes forcément amer, un peu déçus par ce résultat. »

Le coach précise par la suite. « A 2-2, il faut avoir un peu plus de jugeote ! Nous ne pouvons pas être contents parce qu'il y avait la place de faire autre chose. Nous étions optimistes, nous pensions marquer le 3-2, nous sommes tous montés. Et comme nous étions hors de position, ce qui est arrivé est arrivé... »

Une défaite d'autant plus cruelle et décevante pour les Merengue qui croyaient sans doute avoir fait le plus dur en égalisant à la 84e minute bien qu'évoluant en infériorité numérique après l'expulsion de Sergio Ramos(...) Il faudra donc redoubler d’effort la prochaine fois !

©Christine MBENGONO

 

Étiquettes: