Onglets principaux

Sports

Cyclisme : Le Tour du Cameroun annulé pour raison financière

Prévue pour se dérouler du 10 au 18 mars, l’édition 2018 du Tour Cycliste du Cameroun a été annulé. Le manque de moyens financiers est évoqué comme raison de cette annulation…à un jour du top départ. Plaçant le Cameroun sous le coup de sanctions de l’Union Cycliste Internationale (UCI).  
3 lectures aujourd'hui
506 vues
03/09/2018 - 18:55
0
Mike Biya
Rédacteur cameroun-online

Cette année, la 16ème édition du Tour cycliste du Cameroun n’aura pas lieu. Et pour cause, la compétition a été annulée ce vendredi 9 mars 2018, un jour avant le top départ, le 10 mars. « La compétition prévue démarrer demain ne se tiendra plus, faute de moyen financier. Le Ministre des finances n’a pas trouvé des fonds nécessaires pour l’organisation de cette compétition », a déclaré le responsable de la Communication de la Fédération Camerounaise de Cyclisme.

De son côté, le Président de la fédération, Honoré Yossi, ne cache pas son désarroi face à cette situation. Selon lui, le Ministre des Sports, Ismael Bidoung Mkpwatt, l’a notifié tard dans la nuit de jeudi, de problèmes au niveau du Ministère des Finances pour le déblocage des fonds alloués à l’organisation du Tour. La tutelle lui demandera donc de préfinancer l’organisation, afin de se faire rembourser plus tard.

Cependant, ne disposant pas d’assez de moyens financiers (entre 350 et 400 millions nécessaires), la fédération s’est vue dans l’obligation d’annuler le Tour la veille du lancement de la compétition.

Un gros préjudice

Cette annulation soudaine entraine un gros préjudice tant aux participants, qu’aux officiels venus de l’extérieur pour superviser l’organisation du Tour Cycliste du Cameroun.

L’équipe d’Algérie et celle du Rwanda avaient déjà fait le déplacement et se trouvaient déjà au Cameroun, au moment de l’annulation du de la compétition. Les coureurs camerounais eux, ont été priés de libérer leur hôtel à Yaoundé, pour éviter des frais supplémentaires.   

Du côté des officiels, le commissaire de l’Union cycliste international (UCI), Franco Fernandes Isabel Maria, ainsi que le contrôleur antidopage étaient aussi déjà sur place.  

Pour le Cameroun, cet épisode a aussi une incidence sur l’image du pays à l’extérieur.

L’UCI ne va pas apprécier

« Je vous garantis qu’il y’aura des sanctions », a d’ores et déjà prévenu Honoré Yossi. Puisque le Tour du Cameroun fait partie du circuit UCI-Africa Tour, il pourrait subir de lourdes pénalités. Elles pourraient se décliner sous la forme de suspension ou d’amendes pécuniaires, ou encore une relégation de l’épreuve à une classe inférieure. Pire, les coureurs camerounais pourraient ne plus pouvoir participer à des compétitions internationales.

Étiquettes: