Onglets principaux

Sports

Football – Elections à la CAF : Issa Hayatou expulsé par Ahmad Ahmad !

Ce Jeudi 16 Mars 2017 s’est tenu à Addis-Abeba le Congrès électif de La Confédération Africaine devant élire le Président de l’institution.
0 lectures aujourd'hui
1,979 vues
03/16/2017 - 15:47
0
Mike Biya
Rédacteur cameroun-online

Deux candidats en lice : le Président sortant Issa HAYATOU, en poste depuis 1988 et le Malgache Ahmad Ahmad qui se pose en challenger et est élu au bout du vote nouveau Président de la Confédération Africaine de Football (CAF).

Une fois n’est pas coutume, Issa HAYATOU Président de la CAF depuis près de 30 ans avait en face de lui un concurrent sérieux car, depuis son accession à la tête de cette association, le Camerounais a toujours été unique candidat à sa propre succession. Le Président de la Fédération Malgache de Football Ahmad Ahmad, 57 ans s’est présenté cette fois ci en candidat de la rupture. Celui que l’on présentait comme un simple outsider a donc remporté le vote qui s’est déroulé lors de l’Assemblée Générale de la CAF à Addis Abeba avec une avance de 14 voix contre le Président sortant HAYATOU.

« Je pense qu’il est temps de changer de mode de gouvernance… »

En Janvier, quelques temps avant l’élection, Ahmad Ahmad annonçait sa candidature et déclinait par la suite son programme. « Je pense qu’il est temps de de changer de mode de gouvernance » ; ainsi expliquait-il les motivations de sa candidature, suscitant la curiosité autour du programme alternatif qu’il propose.

Un programme ambitieux…

« Mon programme c’est la réforme de l’administration de la CAF pour éviter que la politique ne se mêle de l’organisation de la Confédération » déclarait pendant la campagne le nouveau Président de la CAF. Il propose entre autres mesures, la limitation du nombre de mandats à 3 ; fixer à 70 ans la limite d’âge pour exercer la fonction de Président et une meilleure traçabilité des fonds ressources financières versées aux fédérations. Il souhaite également discuter à nouveau du format et de la périodicité de la CAN ; plus de place pour les présidents de fédérations au sein de la Caf et une rémunération pour ceux-ci ; mais également une meilleure protection juridique des joueurs et des clubs africains. Un programme ambitieux donc !

Issa HAYATOU quant à lui quitte sans doute la scène par la petite porte ; lui qui avait dans un premier temps renoncé à se représenter avant de finalement revenir sur sa parole et faire acte de candidature. Peut-être Samuel Eto’o sentait-il d’ores-et-déjà un vent nouveau lorsqu’il déclarait il y’a peu par une formule lapidaire et prémonitoire : « Tenter autre chose à la tête de la CAF n’est pas une mauvaise idée… » 

©Michael BIYA

Étiquettes: