Onglets principaux

Sports

Tombi A Roko, l’Ex-Président de la FECAFOOT rompt le silence

Plusieurs mois après avoir été évincé du poste de Président de la Fédération Camerounaise de Football, Tombi A Roko a pour la première fois fait une déclaration publique ce jeudi 16 novembre 2017.
0 lectures aujourd'hui
1,003 vues
11/16/2017 - 17:50
0
Mike Biya
Rédacteur cameroun-online

Le Président déchu de la FECAFOOT s’exprime enfin. Celui qui se fait discret depuis que la FIFA a dissout, le 23 Aout dernier, l’exécutif de la fédération pour y installer un Comité de Normalisation, parle enfin de sa situation. Ce jeudi 16 novembre 2017, Tombi A Roko Sidiki a adressé une mise au point à l’endroit de l’opinion publique nationale et internationale.

« Il nous a été donné de constater que certains médias et analystes sportifs agréent à mon comité exécutif et à moi des allégations infamantes de nature à perturber le travail du comité de normalisation. Allégations que nous réfutons catégoriquement et réitérons toute notre confiance à ce comité dont nous sommes convaincus de sa capacité à mener à bien sa mission : celle d’organiser une élection crédible et acceptée par tous les différents acteurs, gage d’après nous du rayonnement du football camerounais. Y faisant, nous tenons à réaffirmer notre respect à l’ordre républicain et sommes de tout cœur avec les mesures prises par la FIFA, le 23 août 2017, mettant sur pied un comité de normalisation. Par conséquent, nous nous désolidarisons de toutes manœuvres, discours et incitatives de nature à achopper le bon fonctionnement du comité de normalisation. Aussi, n’avions jusqu' alors mandaté aucun citoyen par devers média à porter nos préoccupations. Car, pour nous, seul l’intérêt supérieur du Cameroun, singulièrement du football doivent prévaloir » écrit-il.

Pour rappel, Le Bureau du Conseil de la FIFA a décidé, le 23 août dernier, de nommer un comité de normalisation au sein de la Fédération Camerounaise de Football (FECAFOOT). Evinçant ainsi l’exécutif en place alors dirigé par Tombi A Roko, et dont l’élection (en septembre 2015) avait été jugée irrégulière par le Tribunal Arbitral du Sport (TAS).

Le Comité de Normalisation en place a pour mission d’élaborer de nouveaux statuts de la fédération, et d’organiser de nouvelles élections avant le 28 février 2018, date d’expiration de son mandat. Mais, la tâche est loin d’être aisée.

Lire Aussi :

Cameroun : La FIFA nomme un nouveau comité de normalisation à la Fecafoot

Étiquettes: